L'Organisation Mondiale de la Santé (O.M.S.) classe la naturopathie comme médecine traditionnelle et la définit comme "un ensemble de méthodes de soins visant à renforcer les défenses de l'organisme par des moyens considérés comme naturels et biologiques".

Dans son rapport 2014-2023, l'OMS décline sa stratégie pour la médecine traditionnelle et se donne pour objectif d'aider les Etats Membres à

1. mettre à profit la contribution potentielle de la médecine traditionnelle à la santé, au bien-être et aux soins de santé axés sur la personne. 2. favoriser un recours sûr et efficace aux produits, pratiques et praticiens de médecine traditionnelle et  grâce à leur réglementation, leur évaluation et leur intégration dans les systèmes de santé, s’il y a lieu.

Il est heureux de noter que l'OMS souligne que la médecine traditionnelle constitue un pan important et souvent sous-estimé des soins de santé. 

Elle existe dans quasiment tous les pays du monde, et la demande de services dans ce domaine est en progression. La médecine traditionnelle, dont la qualité, la sécurité et l’efficacité sont avérées, participe à la réalisation de l’objectif d’un accès aux soins universel. Aujourd’hui, de nombreux pays reconnaissent la nécessité d’adopter une approche cohésive et intégrative des soins de santé, qui permette aux pouvoirs publics, aux professionnels et, surtout, aux personnes qui recourent aux services de santé, d’avoir accès à une MT/MC qui soit sûre, respectueuse, efficiente par rapport aux coûts et efficace. Une stratégie mondiale visant à favoriser une intégration, une réglementation et une supervision adéquates sera utile aux pays désireux de mettre en place une politique active axée sur cette partie importante, et souvent dynamique et en expansion, des soins de santé.